Deuxième partie au sujet le l’IA et des jeux

 

Une IA championne de bridge

On sait que les algorithmes permettent de fournir des mécanismes qui gagnent contre les humains aux jeu d’échecs ou à des jeux plus complexes comme le jeu de go… mais qu’en est-il du jeu de bridge ? Ce jeu, au-delà de la combinatoire, laisse une place importante aux interactions humaines. Le robot de bridge, Nook, développé par NukkAI se positionne au meilleur niveau grâce à la combinaison de l’IA symbolique et de l’IA numérique.

Introduction

À la différence des jeux de plateaux comme les échecs ou le go, le bridge est un jeu à information incomplète. Au départ, chaque joueur ne connaît que les 13 cartes qu’il a en main. Au cours de la partie, en raisonnant sur les informations transmises pendant la phase des enchères et sur les cartes jouées à chaque pli, chaque joueur peut restreindre ses hypothèses sur les cartes restant en jeu mais il doit prendre ses décisions (choisir la carte à jouer à chaque pli) sans la connaissance complète des cartes restant en main de son partenaire ou de ses adversaires.

Bien jouer au bridge implique de maîtriser différents types de compétences :

  • Faire des déductions (si tel joueur a joué telle séquence de coups, il a ou n’a pas telle carte)
  • Émettre et réviser des hypothèses (tel adversaire a au moins 5 cartes à Pique ou n’a plus de cartes à Cœur)
  • Anticiper un certain nombre de coups probables de l’équipe adverse
  • Évaluer les probabilités des différentes mains adverses possibles pour guider la prise de risque et calculer l’espérance de gain des coups à jouer.

Les champions humains battus

L’intelligence artificielle de Nook, en tirant parti de la force combinée d’approches d’IA symbolique et de techniques d’IA numérique, a réussi à surpasser le niveau de 8 champions de bridge de niveau mondial sur plusieurs centaines de parties avec le même contrat à réaliser (3 Sans Atout). Pour une juste comparaison entre Nook et les joueurs humains, Nook et chaque champion ont joué les mêmes jeux, dans la même position de déclarant, contre deux robots Wbridge5 constituant l’équipe adverse.

L’article complet : Une IA championne de bridge Publié le 28 juin 2022 sur The Conversation

Autres références :

Quelques articles en vrac

 

Ces articles sont intéressants…

Grâce à l’IA, un artiste imagine les pays du monde en vilains de jeux vidéo

Si certain éprouvent une certaine aversion pour les outils tels que Mid-journey ou Dall-E, d’autres artistes y trouvent de nouvelles formes d’expression.

IA, dessine-moi un méchant de jeu vidéo

C’est justement le cas du jeune artiste répondant au doux pseudonyme Freitas AI Art qui, avec le concours de Mid-journey, s’est lancé dans une représentation de différents pays sous les traits d’un vilain de jeu vidéo. Et les résultats se montrent particulièrement intéressants.

Tandis que certaines communautés d’artistes bannissent en masse les œuvres créées par l’intelligence artificielle, parfois au détriment d’artistes réellement de chair et d’os, certains embrassent pleinement ces nouveaux outils pour produire qui un livre, qui un manga…
Parmi cette nouvelle vague d’esprits créatifs supportés par les nouvelles technologies, nous avons Freitas AI Art, qui s’amuse avec Mid-journey à produire des visuels sortant de l’ordinaire. Son dernier projet tourne ainsi autour de la représentation de plusieurs pays sous la forme de vilains de jeux vidéo.

Pour obtenir ces résultats, l’artiste a décrit à l’outil Mid-journey les caractéristiques qui, selon lui, représentent le mieux chaque pays ; admirez ci-dessous :

Son projet devenu viral

 

En guise d’exemple, nous avons la France, en introduction de l’article, représentée par un robot dans une tenue de soldat de l’Époque Moderne typée Steampunk . Nous avons encore le Japon, représenté bien sûr par un samouraï, la Chine représentée par un dragon, ou encore l’Italie représentée par un puissant gladiateur, et ainsi de suite.

Si le projet est d’abord passé relativement inaperçu, le compte de l’artiste comptant peu d’abonnés, son travail a suscité l’intérêt d’autres personnes. Ainsi, la jeune femme connue sous le pseudonyme @CryptoTea a repartagé ses créations pour les rendre proprement virales.

En à peine quelques jours, ses publications ont en effet comptabilisé plus de 8 millions de vues et plus de 70 000 réactions.

Cette personne devrait être recrutée par les studios de création de jeux !

D’autres articles sur ce sujet

 

  • Grâce à ChatGPT, une développeuse arrive à créer un jeu vidéo en moins de 5 minutes !
    Kris Kashtanova, une développeuse de jeux passionnée, raconte sur Twitter à quel point elle est impressionnée par les incroyables capacités du Code Interpreter de ChatGPT. En seulement cinq minutes, elle a pu créer un jeu en utilisant cet outil révolutionnaire. En combiant des générateurs d’IA pour créer les ressources du jeu et la capacité du Code Interpreter à générer le code nécessaire, les développeurs peuvent désormais gagner un temps précieux et obtenir des résultats rapides et efficaces. Cette avancée technologique ouvre de nouvelles perspectives et permet à des créateurs comme Kris Kashtanova de concrétiser leurs idées de jeux de manière plus accessible et intuitive.
    Publié sur JeuxVidéo par Damien-Scaletta je 12 juillet 2023
  • Voici MarioGPT, une IA qui invente des niveaux Super Mario Bros
    Les premiers fans de Mario vont adorer cette intelligence artificielle qui génère des niveaux inédits aléatoirement.
    Publié sur Le Journal du Geek par Elisa Rahouadj le 16 février 2023

NCSoft veut faciliter la production de jeux vidéo avec nouvelle suite de logiciels IA

La nouvelle suite de logiciels IA de NCSoft veut faciliter la production de jeux vidéo.

 

NCSoft, développeur et éditeur à qui l’on doit notamment Guild Wars, vient d’annoncer le développement de quatre nouveaux grands modèles de langage (LLM), baptisés VARCO, “Via AI, Realize your Creativity and Originality”, pour faciliter le développement des jeux vidéo. Par accompagner ces LLM, plusieurs produits et services seront disponibles.

Avec cette nouvelle suite de logiciels IA, NCSoft veut faciliter la production de jeux vidéo

Dans le détail, ces quatre modèles sont composés du LLM de base, ainsi que Art, Text et Human. Le LLM est déjà disponible en coréen, les versions anglaise et bilingue arriveront avant la fin du mois. LLM est entraîné avec 1,3 milliard, 6,4 milliards et 13 milliards de paramètres. Les deux versions les plus grandes arriveront ultérieurement. “Nous faisons tout notre possible pour améliorer les performances de LLM et générer des textes qui n’ébranlent pas les valeurs universelles de la société”, expliquait Jehee Lee, CRO de NCSoft. “Pour concevoir des ensembles de données de grande qualité, NC utilise un processus dans lequel les données sont analysées et évaluées selon divers aspects (format, contenu, éthique, etc.) et ajustés selon nos propres critères.” Fort de son expérience accumulée depuis de nombreuses années, NCSoft “prévoit, à terme, de développer et déployer des modèles plus légers hautes performances spécialisés dans diverses tâches individuelles”.

Au dessus de ce modèle fondation, on trouve notamment VARCO Art, le générateur texte-vers-image, capable de reproduire le style d’un artiste, avec son accord, évidemment. “Les modèles génératifs peuvent être entraînés pour révéler suffisamment d’un style particulier, comme la colorisation, les gestes et les contours. […] Jusqu’à présent, les artistes ou experts peuvent faire la différence, mais il n’est pas simple pour le grand public de distinguer si un contenu est généré par une IA ou non.”

VARCO Text, de son côté, génère et gère des éléments comme le scénario et les dialogues. Enfin, VARCO Human est “un outil intégré pour la création, l’édition et la gestion des humains virtuels”. Art, Text et Human pourront être utilisés dans la suite VARCO Studio, qui sera disponible en 2024.

Si les modèles VARCO doivent permettre de faciliter le développement de jeux vidéo, comme Ubisoft Ghostwriter, VARCO est différent dans la mesure où il s’agit d’une “IA verticale spéciale qui peut résoudre directement certains aspects délicats, peu importe l’industrie ou le domaine. […] Le modèle génératif peut être utilisé pour la planification, le développement et les opérations. La vision du jeu, le nom des personnages, leurs types et leurs attributs peuvent être créés et édités. Et le système crée des conversations pour des situations spécifiques et de quêtes adaptées aux régions” ainsi que les images qui les accompagnent.

NCSoft a de grands projets pour son IA

Comme Ghostwriter, VARCO ne peut fonctionner sans supervision humaine. “La technologie d’IA générative aidera à améliorer la valeur du travail humain”, en faisant bien la distinction entre les deux. Avec l’aide de l’IA, les designers humains pourront “se concentrer sur des tâches plus complexes.” Les résultats de l’IA générative ne seront pas le produit final, mais plutôt une base servant d’inspiration, les aidant à atteindre des objectifs plus élevés.”

Et les jeux vidéo ne sont que le début pour NCSoft. “Nous voulons créer des solutions à haute valeur ajoutée en allant au-delà des jeux. Je pense que nous pouvons avancer avec notre IA sur n’importe quel marché industriel. NC prévoit de surveiller de près les nouveaux segments de croissance qui pourraient grandement profiter de l’IA, comme la mode, la vie quotidienne, la santé, la mobilité, le bio, la robotique et le contenu.”